Accueil

aussi en cause

 

Bienvenue sur le site de hubert !

     D'abord je me présente: J'ai 57 ans, je suis atteint de spondylarthrite depuis l'âge de 14 ans. Une forme axiale assez grave; j'ai eu mes premières prothèses de hanche à l'âge de 32 ans; j'ai été opéré de cataracte à cause d'uvéïtes à répétition; je fais des extrasystoles dès que l'inflammation n'est pas suffisemment maitrisée, et je pense aussi avoir une atteinte de la vessie de la même manière, lorsque l'inflammation augmente. Si je vous dis cela c'est parce que je pense (même après plus de 40 ans de spondylarthrite) ne pas être objectif quant à l'appéciation des douleurs, et je dirais que: "que l'on ait un peu mal ou très mal, on a toujours trop mal"

     Et à part, si l'on va au laboratoire pour analyser notre CRP, il est difficile objectivement d'apprécier notre douleur. Personnellement avec les extrasystoles pas de subjectivité, il suffit de les compter. Si je vous dis cela c'est pour vous faire comprendre que cela m'a permis d'apprécier l'influence de la nourriture sur notre spondylarthrite, car avec zéro anti-inflammatoire, la moindre erreur de table je la ressent très nettement 15 à 18 heures après .

     J'ai découvert le régime Seignalet il y à 11 ans, et d'emblée j'ai remis en cause certaines parties de son régime.

     Mais je tiens ici à lui rendre hommage, car sans lui je me demande si j'aurais découvert ce que je vais vous expliquer.

     Avec mon régime je ne prends plus aucun médicament à part un peu de paracétamol de temps en temps (je dirais que j'en consomme environ 4 boites par an!), et ma dernière CRP qui date de 1 an était de 3,2 alors qu'avant le régime elle était entre 20 et 25 tout le temps et cela en prenant deux anti-infammatoire à dose thérapeutique qui faisaient baisser efficacement ma CRP!. Je dirais qu'avec le régime je calme ma spondylarthrite de plus de 90%.

     La première chose et celle dont je suis quasi certain c'est qu'il ne faut pas manger de

 

         glycérol et d'esters de glycérol

 

     Le problème c'est que ces molécules il y en a partout car elles se forment naturellement à partir des graisses. Ce sont des sous produits de la dégradation des graisses

     Et les graisses se dégradent avec l'air, la lumière et surtout le chauffage donc il ne faut pas cuisiner à plus de 110 ou 120°

     Il faut savoir aussi que les graisses, plus elles sont liquides, plus elles sont fragiles, donc plus facilement elles produisent ces esters de glycérol

     Donc il faut plus se méfier de l'huile et des poissons gras que des graisses de porc ou de boeuf

     Personnellement je mange très très peu de gras quel qu'il soit et jamais chauffé à plus de 110°

 

     Le glycérol est aussi un additif alimentaire....E422

     Les esters de glycérol sont aussi des additifs alimentaires ...E471, E472,E473.....E477 mais ils peuvent aussi apparaitre sous le nom de Esters d'acides gras, mono et di-esters de glycérol, mono-oleïne, palmitate de glycérol, huile hydogénée...

     Le E471 et E472 sont des additifs très utilisés dans l'industrie agro-alimentaire; en particulier dans le pain. Et je pense que ce sont les deux ingrédients les pires pour nous; je pense qu'avec 2 grammes on provoque une poussée inflammatoire.

 

     Il y a une deuxième molécule pour laquelle j'ai encore un gros doute c'est l'alcool

Cela me semble d'une part bizzarre car l'alcool est très vite absobé lorsque l'on en consomme

     Et d'autre part chimiquement c'est cohérent car le glycérol est en même temps un sucre et un alcool

 

     Précédemment j'accusait aussi toutes les molécules qui avaient la propriété d'être des laxatifs osmotiques comme le sorbitol ( que contiennent beaucoup de fruits); le macrogol le lactose que contiennent les produits laitiers, mais je n'ai pas, pour ceux-là, la même certitude que pour le glycérol.

     Le glycérol ou les esters de glycérol il y en a dans:

 

                                       -les crèmes glacées( vérifiez toujours sa composition)

                                       -les pains de mie (je n'en mange pas)

                                       -les crèmes industrielles surtout allégées (je n'en mange pas non plus)

                                       -les pains industriels (la baguette tradition française est sans ces additifs et aussi ces additifs sont interdits en bio ).

                                       -tous les petits gâteaux ainsi que les biscuits apéro

                                       -les purées mousline et vico

     J'ajouterais à propos de ces additifs que j'ai envoyé un signalement à leurs propos à l'EFSA ainsi qu'à l'ANSES mais il n'ont fait que enregister mon signalement, ils ne lancent pas d'études actives; alors si vous remarquez que le E471 ou le E472 vous provoque des poussées inflammatoires n'hésitez pas a leur envoyer vos observations, cela aboutira peut-être un jour.

  • Pas de noix, cacahuètes, noisettes, pistaches... Bien sur les huiles qui en découlent et les huiles de palme et de coprah

    • Essayez de manger le moins de graisses possible; qu'elles soient d'origine végétale ou animale par exemple mangez du poisson blanc; les saumons sardines...sont des poissons trop gras pour nous. Aussi évitez absolument les charcuteries comme le saucisson sec les jambons secs, car la maturation des graisses libère du glycérol; et en plus maintenant il y a très souvent du lactose dans le saucisson sec.                                                                                    Ne jamais faire frire les huiles ou matières grasses si vous êtes obligés d'en manger un peu. Donc préférer les plats mijotés ou bouillis, et éviter les cuissons au four à haute température, au delà de 120 °( biscuits et pâtisseries ) Et s'il y a barbe-cul à la maison pour moi c'est blanc de poulet!

  • Pour le chocolat, je ne sais pas car c'est un aliment qui contient pas mal de graisses donc si on en mange le choisir le plus maigre possible et évidemment en petite quantité.

  • Aucun produit laitier sans exeption car le lactose est un laxatif osmotique chez l'adulte puisqu'il devient de plus en plus intolérant en vieillissant. Mais aussi dans les fromages les graisses sont vieillies donc oxydées par l'air( je n'ai pas récemment re-testé des produits comme le yaourts car ils ne contiennent peut-être pas de graisses dénaturées. Mais vous imaginez que si c'est un échec c'est pour me payer des douleurs plusieurs semaines ensuite... c'est quand-même délicat)

                 Aucun alcool et surtout pas de vin (oui je sais c'est dur), car le vin en plus de l'alcool contient naturellement du glycérol      

         Faites aussi attention aux médicaments car beaucoup de suspensions contiennent du sorbitol. Par exemple les sachets pour l'estomac genre gelox; ainsi que pratiquement tous les sirops sans sucre; et les collutoires contiennent du glycérol; et on peut voir aussi comme excipient dans divers comprimés:" béhénate de glycérol, huile hydrogénée...)

         Et je reviens ici vous reparler du pain, car cela me semble capital. Seignalet écarte lui, carrément, le gluten mais je ne pense pas que ce soit lui qui soit en cause. J'écarte toute patisserie car de fait elles contiennent des graisses cuites à haute température mais le pain lui n'en contient pas; sauf si il y a les fameux additifs dedans. Personnellement je mange plus d'une baguette tous les jours et je ne crois pas que si le gluten était en cause j'aurais obtenu une CRP à 3,2.

         Mais attention, attention si vous ne prenez pas une baguette "tradition française" ou une baguette bio, vous n'avez pas la certitude que votre pain est exempt des additifs E471 ou E472 ou encore "esters d'acides gras"

 

Le plus difficile dans ce régime c'est qu'il faut changer sa façon de manger car pour le dessert on est limité aux fruits ou aux compotes.

 

Ce qui est difficile aussi, c'est que ce n'est qu'au bout de 2 à 3 semaines que l'on commence à en ressentir les bénéfices et ce n'est qu'au bout d'environ 2 mois que les douleurs s'atténuent de manière très significative voire disparaissent ( si vous avez fait le régime de manière très stricte). Par contre l'inverse est beaucoup plus facile, c'est à dire provoquer les douleurs.

 

D'ailleurs réfléchissez bien, à chaque fois que vous avez une poussée de votre spondylarthrite, demandez vous ce que vous avez mangé la veille ou dans les 48 heures ; vous verrez que ce que vous avez mangé se trouve dans la liste de ce qu'il ne faut pas faire au dessus.

 

     Je pense que cette maladie est comme une sorte d' intolérance alimentaire , donc la réponse inflammatoire sera d'autant plus importante que l'on aura mangé d'aliments inappropriés. Donc si vous êtes septiques vis-à-vis de ce que je dis, vous pouvez faire un test: mangez dans la même journée beaucoup de noix ou de cacahuètes, des frites ou des patates sautées à l'huile d'arachide, des saucisses bien grillées, un plat avec de la crème et du fromage gratiné, de la crème glacée contenant du E471 , une pâtisserie au E471 , des bonbons au E471 ou au sorbitol et si vous en trouvez du pain au E472e, et tout cela arrosé de bière ou de vin...Je pense qu'avec une journée comme ça vous serez vite fixé, car s'il est difficile et long de faire diminuer ses douleurs avec le régime, les provoquer est par contre très facile et rapide.

J'ai découvert cette intolérance grâce au blog d'un certain Manu qui parlait du régime Seignalet, mais d'emblée j'ai remis en cause le fait que le gluten serait impliqué dans la spondylarthrite, et l'expérience me montre qu'il ne l'est pas. D'autre part Seignalet écarte seulement les huiles chauffées ou extraites à chaud, pour ma part je pense que toutes les huiles sont certainement en cause même les bio extraites à froid et même particulièrement l'huile d'olive.

 

Et je pense que ceux qui font le régime Seignalet avec succès sont ceux qui n'ont pas augmenté leur consommation d'huile  qui ne mangent pas de fruits à coque, et qui, d'une manière générale n'ont pas augmenté leur consommation de graisses. Je vous dis cela car j'en ai fait moi-même l'expérience. Lorsque l'on commence le régime Seignalet, il est tellement restrictif que l'on a du mal à s'adapter, on mange moins, donc au bout de 2 mois on a perdu du poids(personnellement j'avais perdu 6 kg) alors à ce moment là notre corps réagit: il demande plus de calories; et quels aliments contiennent beaucoup de calories: les graisses!!. Donc qu'est-ce-que l'on fait: on s'autorise des fruits à coque, plus d'huile..et alors le régime fonctionne beaucoup moins bien. D'ailleurs ceux qui suivent Seignalet sont enthousiaste au début, puis de mois en mois le sont beaucoup moins, c'est quasi constant. Cela parce que le régime Seignalet n'est pas tout à fait juste (attention je ne parle ici que pour la spondylarthrite).

 

Et sur divers forums, vous pourrez rencontrer deux témoignages de personnes qui trouvent que le régime Seignalet ne marche pas du tout; eh bien ces personnes disent manger à leur petit déjeuner (donc tous les matins) des céréales avec des noix et des noisettes, donc elles annulent tous leurs efforts en mangeant des fruits à coque (qui ne sont pas mis en cause dans le régime Seignalet). D'ailleurs ceux qui suivent le régime du Dr Seignalet, peuvent faire un test: pendant une semaine voire deux semaines arrosez copieusement vos salades d'huile d'olive (consommez au moins un demi-litre par semaine), (les vieux crétois en mangent plus que ça),et mangez aussi beaucoup de noix et de noisettes, de dattes, de pruneaux ; alors vous pourrez constater que vos douleurs augmentent,et si vous forcez vraiment la dose vous risquez de vous retrouver en poussée inflammatoire.....alors que vous suivez scrupuleusement le régime Seignalet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 z cette page d'accueil afin de présenter votre futur site web !